Bria: Premier coaching in situ à la radio communautaire La Voix de Barangbaké

Categories: Formation ARC, Infos ARC
Comments: No Comments
Published on: 11 avril 2018

Le premier coaching in situ s’est tenu au sein de la radio communautaire la voix de Barangbaké de Bria (Centrafrique) du 31 mars au 11 avril 2018. Ce coaching a permis aux formateurs de faire le diagnostic de la radio afin de définir des préconisations pour son épanouissement au niveau organisationnel. L’autre enjeu est de donner une série de formations sur les fondamentaux du journalisme radio et la technique. Les 13 participants (journalistes, animateurs d’antenne et techniciens) ont été édifiés sur l’organisation d’une radio, la conférence de rédaction, le journal, les formats journalistiques, le lexique radio, l’écriture radio.

Photo de famille

Cette activité est organisée dans le cadre du volet médias du projet pilote Relèvement et stabilisation en RCA, projet financé par le fonds fiduciaire Bêkou avec un cofinancement de l’Union Européenne, et porté par Expertise France en partenariat avec Avocats sans frontières Belgique (ASF) et CFI. Il vise, sur deux territoires (Bria et Berberati), à appuyer le redéploiement des autorités locales, le renforcement de la concertation, de la justice et des médias locaux ainsi que la relance socio-économique, dans une approche transversale et participative. le volet médias mené par CFI et son partenaire l’ARC Centrafrique appuie la participation des médias au processus de cohésion sociale et d’animation du territoire dans les deux zones d’intervention.

Bangui: L’UNFPA renforce les capacités des journalistes sur la santé de réproduction et les violences basées sur le genre.

L’atelier d’orientation des professionnels des médias a pris fin cet après midi à l’hôtel AZIMUT après trois jours de formation. Cet atelier organisé par l’UNFPA en partenariat avec ARC Centrafrique, a pour objectif principal de renforcer les connaissances des médias sur les problématiques liées à la santé de reproduction et aux violences basées sur le genre. Après plusieurs thématiques développées par les experts de l’UNFPA sur la santé de reproduction des adolescents et des jeunes, la planification familiale, les violences basées sur le genre, les participants ont élaborés plusieurs messages et un plan de communication pour les différents organes de la presse. Cet atelier d’orientation a regroupé 30 professionnels des médias de Bangui et de provinces du 28 au 30 Octobre 2014 à l’hôtel AZIMUT de Bangui.

 

Le programme Infomotrac, l’Association des Radios Communautaires – Centrafrique et Free Press Unlimited recrute l’équipe projet (1 coordonnateur, 2 formateurs, 1 technicien son et un administrateur)

Le programme Infomotrac, l’Association des Radios Communautaires – Centrafrique et Free Press Unlimited recrute l’équipe projet (1 coordonnateur, 2 formateurs, 1 technicien son et un administrateur) qui sera en charge du projet d’appui aux radios communautaires centrafricaines lancé cette fin d’année.  Les postes pourraient être prolongés sur 2016.

Un coordonnateur international chapeautera un équipe de 5 personnes et rendra compte à Free Press Unlimited et Jean-Ignace Manengou, président de l’ARC.

Pour plus d’information, contacter Jean-Ignace Manengou (manengoujeanignace(at)yahoo.fr> Pour plus d’informations, appelez le +236 75048850 ou +236 72550012.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Télécharger l’annonce (format pdf)

La BBC propose gratuitement ses cours en journalisme mis en ligne en français

Categories: Formation ARC, Infos ARC
Tags: No Tags
Comments: 1 Comment
Published on: 15 août 2014

Il est possible de suivre des cours en ligne de journalisme gratuits proposés par le  BBC’s College of Journalism. Ces cours initialement prévus pour ses propres journalistes ont été mis en ligne gratuitement pour les journalistes du monde entier.

Des vidéos et des tutoriels conçus par les équipes de la BBC sur le terrain sont accessibles sur la sécurité des reporters, les médias sociaux, les multimédias, aussi bien que sur les techniques d’écriture.

Ces cours ont été traduits en 12 langues dont le Français, le Swahili, l’Arabe, le Birman, le Chinois (Simplifié), le Chinois (Traditionnel), le Hausa, le Pashtoun, le Perse, le Russe, l’Ourdu ou encore le Vietnamien. Les cours couvrent l’essentiel des compétences que les journalistes travaillant pour le département des langues de la BBC World Service utilisent dans leur travail de tous les jours.

Les ressources sont disponible gratuitement depuis quelques mois, mais cela pourrait redevenir payant très vite.

Pour aller sur la version française de ces cours.

Fin de l’atélier du journalisme sensible au conflit.

Categories: Formation ARC, Infos ARC
Tags: No Tags
Comments: No Comments
Published on: 13 juin 2013

Les journalistes des radios communautaires de Centrafrique et de la presse écrite sont mieux outillés en gestion des conflits. Ils se sont séparés hier  après un atelier de trois jours sur la problématique.

Organisé par l’association des radios communautaires en partenariat avec  Search for Common Ground, cette formation visait à fournir aux professionnels des médias les outils nécessaires en matière de la consolidation de la paix. Pendant trois jours, les formateurs se sont focalisés sur les concepts du conflit, les types de conflit, leurs causes, et leur cycle. Selon Thomas Paul Banze,  le journaliste sensible au conflit doit inclure dans l’analyse du conflit l’impartialité, l’exactitude, la responsabilité.

Photo de famille des participants

Les participants ont été également entretenus sur les rôles inconscients du journaliste, les fautes professionnels en journalisme, les principes fondamentaux du conflit, les voies de sorties de crise, les caractéristiques d’un conflit, les types de violence, de conflit et de médias ainsi que les notions du journalisme sensible au conflit. M. Pacifique Kalau, a quant à lui mis un accent particulier sur les éléments de la constitution de la paix et les entraves à cette paix, tout en soulignant que le journaliste sensible au conflit peut contribuer efficacement à la résolution d’une crise.

Cet atelier a regroupé 11 journalistes des radios membres de l’ARC Centrafrique, 10 journalistes de la presse écrite et 9 responsables du Catholic Relief Service (CRS) actifs à Zémio. Signalons que Search for Common Ground est une ONG internationale active dans 31 pays du monde, œuvre dans le domaine de la consolidation de la paix depuis 2012 Centrafricaine.

Fidèle Ngombou, Radio ICDI de Boali

Production de journaux en synergie sur la récente crise en Centrafrique

Tags: No Tags
Comments: No Comments
Published on: 25 mai 2013

Depuis Décembre 2012, où la coalition des rebelles Seleka a entrepris la destitution du régime déchu par une conquête progressive des villes et la destruction systématique des institutions étatiques , et  privées, des pillages, des exactions , oppressions, viols et attaques contre les églises chrétiennes, en commençant par les régions du Sud-est de la Centrafrique, et qui a finalement atteint  la capitale et toutes les autres régions du pays. Ceci a fait naître un climat de psychose généralisée, de haine, de vengeance, mais surtout de l’insécurité grandissante. Car, deux mois après la prise du pouvoir par la Seleka,  l’administration, les écoles, les hôpitaux, la police, la Gendarmerie, l’Armée régulière ; aucune institution étatique n’est encore opérationnelle.

Arsène Jonathan Mosséavo et M. Evrard Armel Bondadé, SG de l’OCDH

Dans de pareilles situations les médias et plus précisément les radios communautaires ont un rôle très indispensable à jouer pour produire des émissions axées  sur les thématiques de pardon, réconciliation, paix et  sécurité en vue de la reconstitution du tissu social largement déchiré par ces crises.

D’autant plus que certaines stations radios privées ont été complètement détruites, l’Association des radios communautaires en Centrafrique se sent plus que concernée par cette situation. Même les radios qui n’ont pas été pillées subissent les contrecoups de cette situation : difficultés d’approvisionnement en carburant, chute des revenus de la station (plus de publicité, de communiqués, etc…).  Au regard de cette situation, les populations de provinces se trouvent aujourd’hui de toute connexion d’information avec Bangui.  Dans certaines villes, les réseaux téléphoniques ont été coupés et ne sont pas rétablis jusqu’à ce jour.   Avec l’appui méthodologique et financier de l’institut Panos Paris à travers ses différents projets financés par l’Union Européenne, Cordaid et l’Ambassade de France, l’ARC dispose expérimente depuis 2010, le dispositif de mise en réseau de ses radios membres pour l’échange d’information et la diffusion des programmes de manière synchronisée.  Ce dispositif avait permis en 2011 de couvrir le processus électoral avec beaucoup de succès.  Il a permis aussi de couvrir plusieurs campagnes telles que celles liées aux journées mondiales de lutte contre le VIH.  Pendant les moments difficiles de décembre 2012 et mars 2013,  les équipes de radios à Bangui et en provinces sont restées en lien grâce à ce dispositif.

C’est au regard de tous ces résultats que l’ARC Centrafrique souhaite se servir de ce moyen pour  réaliser une série de productions par rapport au contexte actuel afin de fournir à la population une information de qualité et permettre une expression citoyenne sur les enjeux du moment.

Les objectifs assignés à cette activité sont de permettre aux radios de participer au processus de la reconstruction du pays après les crises en offrant un espace d’expression sur les problématiques du moment, de faire un état des lieux des villes qui ont subi des actes de vandalismes, de conscientiser la population sur les conséquences socio-économiques, sanitaires et autres de la crise dans le but de prendre des dispositions pratiques pour éviter le pire, de chercher des voies et moyens pour susciter des réparations des dégâts, de conscientiser la population sur les questions des destructions des biens de l’Etat, des particuliers et des pillages et d’inciter toutes les couches sociales à participer aux actions de la reconstitution du pays.

Télécharger l’émission du 25 mai 2013

Télécharger l’émission du 1er juin 2013

Télécharger l’émission du 8 juin 2013

Un nouveau guide sur la protection et la sécurité des journalistes publié par l’ONG américaine Committee to Protect Journalists

Categories: Formation ARC
Comments: No Comments
Published on: 11 mai 2012

Le Comité pour la Protection des Journalistes (Committee to Protect Journalists), une ONG américaine, vient de mettre à disposition des journalistes qui travaillent dans des environnements difficiles un Guide de sécurité des Journalistes (Couvrir l’actualité dans un monde dangereux et changeant).

L’auteur principal de ce guide, Frank Smyth, est « un journaliste chevronné qui s’est spécialisé dans les conflits armés, la criminalité organisée et les droits de l’homme. Il a exercé dans plusieurs pays à travers le monde, notamment la République d’El Salvador, le Guatemala, la Colombie, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Rwanda, le Soudan, la Jordanie ainsi que l’Irak, où il a été emprisonné pendant 18 jours en 1991. Dans les années 1990, M. Smyth a mené des investigations sur le trafic d’armes pour l’ONG américaine Human Rights Watch. Il a également travaillé comme reporter pour CBS News, et comme rédacteur pour les journaux NationVillage VoiceNew RepublicWashington PostNew York TimesWall Street JournalInternational Herald TribuneWorld Policy Journal et Foreign Affairs. M. Smyth a témoigné sur les questions de la liberté de presse devant l’Organisation des États américains, la Commission internationale de juristes et le Congrès des États-Unis d’Amérique. Il est le fondateur et le directeur exécutif de Global Journalist Security, une entreprise qui fournit des services de conseil et de formation pour les journalistes et d’autres professionnels. Il blogue régulièrement sur les questions de sécurité des journalistes pour le CPJ »

A noter que le guide contient un chapitre sur la sécurité de l’information et des journalistes sur les réseaux internet. Ce chapitre rédigé par Danny O’Brien qui « a été à la pointe de la lutte pour les droits numériques à travers le monde, en qualité de militant pour l’Electronic Frontier Foundation. Il était membre fondateur du magazine britannique Wired UK et co-fondateur de l’Open Rights Group, une organisation britannique de défense des droits numériques. Il a également travaillé comme journaliste, couvrant les questions de technologie et de culture pour les journaux londoniensNew ScientistSunday Times et irlandais Irish Times« .

Ce guide est disponible (en français, en espagnol, en arabe et en anglais) sur internet ou en version pdf.

Source: Commitee to Protect Journalists

Deux types de présence possible sur internet pour les radios communautaires: podcast et streaming

Tags: ,
Comments: No Comments
Published on: 4 décembre 2011

Pourquoi être présent sur internet pour les radios communautaires? D’abord parce que l’internet, notamment l’internet mobile (sur les téléphones portables) se développe à vitesse grand V. On peut tabler que dans une dizaine d’années, internet sera présent dans la majorité des zones rurales de Centrafrique. Ensuite, le réseau permet d’échanger facilement des informations et de diminuer les coups de production pour les radios par une transmission facilitée des reportages des journalistes à la rédaction centrale et de donner davantage d’information. Enfin, la diaspora d’une région peut être intéressée à une participation dans le développement de sa région d’origine en écoutant les « nouvelles du pays » puis en s’impliquant dans le développement communautaire: la radio peut également chercher à développer de nouvelles sources de financement en fournissant de nouveaux services grâce au réseau internet mobile. Les radios communautaires ont un peu de temps devant elles pour se préparer à cette révolution.

Cependant, se tenir au courant et se former sont déjà des nécessités pour ne pas être dépassé par ces évolutions qui, à la fois, permettent de diminuer les coûts de production et de fournir des services d’information supplémentaires aux auditeurs.

De ressources de formation continue seront bientôt disponibles sur le site de l’Association des Radios Communautaires de République Centrafricaine (ARC Centrafrique).

La diffusion:

Deux types de solutions s’offrent aux radios de proximité: le streaming (exemple de streaming – Radio Okapi en République Démocratique du Congo) et le podcast (podcast des émissions produites de façon collégiale par les radios de proximité pendant la crise post-électorale en Côte d’Ivoire) .

Le streaming permet à l’auditeur d’écouter sur internet les programmes de sa radio favorite en direct.

Le podcast permet à l’auditeur de télécharger un programme puis de l’écouter lorsque bon lui semble meme sans être connecté.

Pour aller un peu plus loin:

Lire l’article du Nouveau Courrier, quotidien ivoirien (Manassé Déhé – 10/11/2011)

Un guide de vérification des informations pour les journalistes sur Internet

Categories: Formation ARC
Comments: No Comments
Published on: 29 novembre 2011

Un guide de vérification des informations pour les journalistes sur Internet a été publié par le Centre International pour les Journalistes (International Center for Journalists ICFJ). Il n’est malheureusement uniquement disponible sur internet en anglais.

Voir le guide

Un manuel sur le journalisme d’investigation édité par l’UNESCO

Categories: Formation ARC
Tags: No Tags
Comments: No Comments
Published on: 26 octobre 2011

Un manuel sur le journalisme d’investigation utilisant la technique d’enquête par hypothèse a été édité par l’UNESCO. L’Association des Radios Communautaires de Centrafrique le met à disposition des journalistes centrafricains en téléchargement.

Manuel « L’enquête par hypothèse: manuel du journaliste d’investigation » (pdf)

page 1 of 1
Welcome , today is Vendredi, 23 août 2019